Journées portes ouvertes

x

Les filles du lycée Forestier de Saugues : Le point de vue de Morgane (Bac2)

 

Il y a 3 filles au Lycée forestier cette année 2015 16: Morgane en Bac 2, Doriane et Mélissa en seconde. C’est même la première fois qu’il y a deux filles dans la même classe.

Elle succèdent à  Camille une autre fille qui est sortie diplômée l’année passée.

Leur seul point commun ? une volonté forte de démontrer qu’elle peuvent réussir

Q : Depuis Combien de temps as-tu le projet de faire une formation forestière ?

Morgane : Je suis en 3ème année et je passe mon bac dans quelques semaines mais j’ai commencé à réfléchir à ce projet dès la 5ème, j’avais 13 ans dans l’optique de devenir Garde Forestier. Pour cela je demande l’an prochain à entrer en BTS Gestion Forestière.

Q : As-tu rencontré des freins pour réaliser ce projet d’entre au lycée forestier ?

Morgane : Du côté de ma famille, on m’a encouragé, mes parents m’ont dit qu’ils me suivraient dans mes choix d’orientation. Par contre mes enseignants de 3ème ont plutôt cherché à m’en dissuader et pensaient que je réussirais mieux dans le monde du cheval qui est après la forêt ma deuxième passion. Mais j’ai persévéré dans mon choix surtout après avoir visité deux établissements forestiers (Saugues et Le Mayet de montagne qui m’est apparu trop confessionnel et dont les prix de pension sont autrement plus élevés) .

Le fait que j’ai su qu’il y avait déjà une fille à Saugues (Camille qui a eu son bac en 2015) m’a aussi rassuré ainsi que mes parents.

Mon choix s’est confirmé au fil des années surtout après mon stage de 8 semaines chez M Chardy à Auzelles près d’Ambert. La première année je n’ai pas trouvé d’entreprise de bûcheronnage pour faire mon stage de 5 semaines. Toute me disaient qu’elles ne prenaient pas les filles Je suis allé par défaut dans une entreprise de paysagisme. La deuxième année Thomas, un garçon de ma classe, m’a présenté à son maître de stage et tout s’est très bien passé. M Chardy m’a même dit lors du bilan que si son apprenti pouvait travailler comme moi, il serait le plus heureux des patrons

Q : Te sens-tu à l’aise dans la formation bac pro Forêt ? Et si c’était à refaire ?

Morgane :  A l’aise dans la formation ? Oui même si au début ça a été un peu difficile car je suis d’un tempérament réservé et timide. Il a fallu environ un trimestre et quelques sorties en chantier pour que les garçons commencent à venir vers moi. Après  ça j’ai été parfaitement intégrée dans la classe (Ndlr: elle en est même un peu la mascotte). Les enseignants quand à eux m’ont toujours traité sur un pied d’égalité sans traitement de faveur.

Q : Un conseil pour de futures candidates au bac pro Forêt ?

Morgane : Elles peuvent venir mais il faut qu’elle sachent qu’il faudra s’accrocher et que ce ne sera pas facile pour elle de se faire une place dans un secteur où l’on a pas encore l’habitude de voir des files avec une tronçonneuse dans les mains.

Je pense que le monde forestier reste encore un monde très « macho » et que l’on ne verra pas beaucoup de fille bûcheron dans les années à venir par contre on risque d’en voir de plus en plus dans les domaines de qualification supérieure comme technicienne forestier ou à l’ONF

Scroll Up